Derrière l’histoire de l’entreprise, qui a commencé en 1919 avec la distribution du premier yogourt commercialisable, on retrouve l’histoire mouvementée de la famille Carasso et le succès du développement d’une grande marque.


Haus in Thessaloniki

En 1913, suite à l’annexion de Salonique par les Grecs, le médecin Isaac Carasso décide de fuir vers l’Espagne, son pays d’origine, via Lausanne, avec sa femme Esterina et leurs trois enfants – Daniel, Flora et Juana.

A la recherche d’un traitement adapté pour Esterina, son épouse, qui souffrait d’une maladie pulmonaire, Isaac Carasso et sa famille s’arrêtent à Lausanne avant de poursuivre leur route vers l’Espagne.

A Lausanne, Isaac Carasso fait la connaissance d’un exilé bulgare, qui produit du yogourt de manière traditionnelle. Ensemble, ils décident de créer une entreprise de production de yogourts.

Isaac Carasso s’installe à Barcelone et ouvre un cabinet. Tout en s’occupant de la santé de ses patients, il continue ses recherches sur le yogourt. Il pensait que cet aliment savoureux pouvait être favorable à la santé des enfants qui, après la Première Guerre mondiale, souffraient de malnutrition et de diarrhées. 



Le travail scientifique d’Elie Metchnikoff pose les bases du développement de produits laitiers fermentés et a eu une influence directe sur la production de yogourts d’Isaac Carasso, dès ses débuts. En 1908, Elie Metchnikoff reçoit le Prix Nobel de médecine.

Isaac Carasso est bientôt attiré par les recherches d’Elie Metchnikoff, bactériologue et vice-directeur de l’Institut Louis Pasteur à Paris. Son ouvrage «The Prolongation of Life», dans lequel il s’intéresse à l’action positive des bactéries lactiques contenues dans le yogourt, était devenu un best-seller et avait rendu populaire la recherche sur les probiotiques. Dans son livre, il faisait le rapprochement entre la longue espérance de vie des bergers bulgares et la consommation régulière de yogourt. 


 
Trenner Rechts
 

bookmark & partager